Rechercher
  • Eglise Gnostique Apostolique

Ascension

Quarante jours après Pâques, nous célébrons l'Ascension, lorsque le Logos purifié devient Dieu. Au début du Ve siècle de l'ère chrétienne, saint Augustin affirme que la fête de l'Ascension est d'origine apostolique, et indique qu'elle était universellement observée avant son époque.


La fête célèbre l'Ascension de Jésus au ciel, qui est décrite dans les Actes des Apôtres 1:6-11 :

" Alors que les apôtres étaient réunis, ils lui demandèrent: «Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rétabliras le royaume pour Israël?» Il leur répondit: «Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre.»


Après avoir dit cela, il s'éleva dans les airs pendant qu'ils le regardaient et une nuée le cacha à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, deux hommes habillés de blanc leur apparurent et dirent: «Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder le ciel? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l'avez vu aller au ciel.»



L'Ascension du Christ, Rembrandt.


Le livre gnostique Pistis Sophia donne une autre description de l'Ascension :

"C'est ainsi que lorsque la puissance lumineuse descendit sur Jésus, elle l'entoura peu à peu entièrement. Puis Jésus monta au ciel, resplendissant d'une lumière sans mesure, et les disciples le suivaient du regard, sans qu'aucun d'eux ne parle jusqu'à ce qu'il monte au ciel, mais tous étaient dans un grand silence. Lorsque Jésus monta au ciel, au bout de trois heures, toutes les puissances des cieux tremblèrent, et toute la terre avec ses habitants trembla jusqu'à la neuvième heure du jour suivant. Alors toutes les puissances des hauteurs chantaient des hymnes à l'Intime des Intimes, de sorte que le monde entier entendait leurs voix incessantes. Mais les disciples étaient assis les uns à côté des autres, effrayés. Alors les cieux s'ouvrirent, et ils virent Jésus qui descendait, resplendissant d'un éclat extrême, car il brillait plus qu'au moment où il était monté aux Cieux, de sorte que nul homme de la terre ne peut parler de la lumière qui était sur lui."


Les récits d'ascension vers les cieux étaient courants dans le monde antique et représentaient la déification d'une personne exceptionnellement vertueuse. On dit que Krishna, Bouddha, Zoroastre, Adonis, Hercule, Romulus et même l'empereur Auguste sont montés au ciel. Chez les Juifs, Enoch, Ezra, Baruch, Levi, Elijah, Moïse et les enfants de Job sont tous réputés être montés au ciel. L'ascension vers les cieux est mentionnée dans la préface du Sefer ha-Razim (le Livre des Secrets) comme l'une des choses à apprendre du livre (avec la façon d'accomplir des miracles et la sagesse générale). L'objectif est le suivant :


"Savoir ce qui est nécessaire pour monter aux cieux ; voyager à travers tout ce qui se trouve dans les sept cieux, voir tous les signes du zodiaque, et... le soleil... la lune et (les étoiles) ; apprendre les noms des gardiens de chaque firmament et leur travail et comment ils gèrent tout, et quels sont les noms de leurs serviteurs, et quelles libations doivent leur être faites, et quel est le temps [dans lequel chacun d'eux] consentira à faire tout ce qui est demandé par quiconque les approche en toute pureté."


En résumé, c'est par l'observation du cosmos, par l'apprentissage, par les offrandes et par la pureté que le Christ intérieur s'élève vers les cieux, ce qui représente la déification de l'âme.


Amen.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout