Rechercher
  • Eglise Gnostique Apostolique

Dimanche de Pâques


Joyeuses Pâques ! Christ est ressuscité !


En ce jour le plus Saint du calendrier de l'Église, la salutation traditionnelle entre chrétiens est la suivante : "Christ est ressuscité" : "Christ est ressuscité" et la réponse habituelle est : "En effet, il est ressuscité !". Cette salutation est considérée comme une sorte d'affirmation d'une foi partagée dans le mystère pascal. Mais c'est aussi plus que cela. C'est la reconnaissance qu'avec le Christ, nous sommes aussi ressuscités.


Mais comment ? Qu'est-ce que cela signifie pour nous, Chrétiens Gnostiques, que Christ est ressuscité ?


L'histoire de la crucifixion et de la résurrection de Jésus en tant que Christ est à bien des égards l'histoire archétypale de nos propres âmes. Nous naissons, nous possédons une étincelle divine en nous, nous sommes appelés à la connaître pleinement et, ce faisant, nous sommes destinés à vaincre tout ce qui nous maintient dans cet état déchu, à ressusciter et à remonter vers Dieu, tout comme Jésus l'a fait. En d'autres termes, à trouver, comme lui, l'unité éternelle avec le Père, la source divine de toutes choses, l'ineffable.


D'une certaine manière, on peut dire qu'une sorte de résurrection se produit chaque fois qu'un être humain vainc les forces du mal en lui et vit dans la Vérité de la Présence Divine. Il y a en fait un nombre incalculable de petites résurrections qui se produisent chaque jour dans la vie des gens, partout dans le monde. Cependant, ce que nous devons vraiment rechercher, c'est d'être dans un "état de résurrection" constant, ou un état permanent de Gnose, de grâce et de sainteté.


Heureusement, nous sommes aidés en cela par la capacité de Gnose de notre âme donnée par Dieu, par la grâce divine et par cette force cosmique illimitée qu'est le Christ, un amour et une compassion éternels et miraculeux qui nous entourent à tout moment. Il n'est pas non plus exagéré de dire qu'il existe un nombre illimité d'Anges et d'Archanges qui aident constamment tout ce qui est vers ce destin ultime. Ce sont également ces Anges que Marie de Magdala a vus pour la première fois sur la tombe de Jésus. Les Anges gardiens de Jésus le guidant sur son chemin vers l'unité avec le Père. Nous aussi, nous avons ces Anges qui nous guident vers nos propres résurrections et ils sont liés de bien des façons à nos propres vertus et forces, qui sont une grande richesse pour nos âmes.


Prions donc, en tant que Communauté Gnostique unique et Église Gnostique universelle, pour que nous puissions avoir de nombreuses petites résurrections quotidiennes et que, grâce à elles, nous soyons purifiés au point de faire l'expérience de la Résurrection des résurrections, cet état permanent de Gnose, de grâce et de sainteté, et qu'entre-temps, nous puissions également partager la sainteté que nous avons accumulée au cours de nos luttes avec ceux avec qui nous avons le privilège de partager nos vies. Amen.



- Révérend M. Mathieu Ravignat



Les trois Maries au Sépulcre, William Blake ; ~1803.


" Jésus dit à Jean : Tu entends dire que j'ai souffert, et pourtant je n'ai pas souffert ; que j'ai été percé, et pourtant je n'ai pas été frappé ; que j'ai été pendu, et pourtant je n'ai pas été pendu ; que du sang a coulé de moi, et pourtant il n'a pas coulé. En un mot, ce qu'ils disent de moi, ce sont des choses que je n'ai pas eues ; et ce qu'ils ne disent pas, ce sont des choses que j'ai souffertes. Comprenez-moi donc comme l'assassinat d'un Verbe, la blessure d'un Verbe, la pendaison d'un Verbe, la souffrance d'un Verbe, la fixation d'un Verbe, la mort d'un Verbe, la résurrection d'un Verbe, et définissant ce Verbe, je veux dire tout homme !" (Extrait des Actes de Saint Jean)



11 vues0 commentaire