Rechercher
  • Eglise Gnostique Apostolique

15 Août : descente de Sophia

Dernière mise à jour : 15 août



Personnification de la sagesse (Koinē grec : Σοφία, Sophía) à la bibliothèque de Celse à Éphèse (deuxième siècle).


La fête de la Nemoralia était célébrée par les Romains de l'Antiquité les 13 et 15 août, ou à la pleine lune d'août, en l'honneur de la déesse Diane / Artemis, aussi connue comme la fête des flambeaux de Diane. C'est à ce moment qu'était célébrée la descente d'Artémis / Diane aux enfers, suivie de son ascension en tant que reine du ciel à la pleine lune le troisième jour. Cette fête a ensuite été adoptée par les catholiques comme la fête de l'Assomption.

Nous sommes le 13 août et ce devrait être la fête de la Déesse. Or cette nuit doit être une nuit de pleine lune, et c'est le 7 août que la lune était pleine. C'est donc le jour où elle aurait dû être célébrée, problème possible entre le calendrier Grégorien et le calendrier Julien qui ne font pas tomber la fête au bon moment. En principe, elle devrait être célébrée à la première pleine lune d'août.


Depuis les années 1950, l'Église Catholique célèbre l'Assomption de Marie au Ciel à cette date. L'Église Gnostique célèbre quant à elle la descente de Sophia.

C'est l'un des jours les plus saints de l'Église Gnostique, car c'est la glorieuse fête de la Descente (Nativité) de Sophia. La période entre la descente de Sophia le 15 août et son ascension le 8 septembre est vraiment un temps spécial pour notre Église et un moment parfait pour célébrer la Sainte Mère et tous ses dons sacrés et généreux.


Les lectures de ce jour spécial nous rappellent la Sainte Sagesse de Dieu en tant que présence féminine rédemptrice dans le monde et la présence très aimante de Dieu qui est Sa Shekinah. Comme il est dit dans le Livre de la Sagesse de Salomon : "C'est par elle que j'obtiendrai l'immortalité, car elle est la Mère du bel amour, de la patience, de la persévérance et de la sainte espérance. Tu la revêtiras comme une robe d'honneur, et tu la mettras autour de toi comme une couronne de joie."


Quel merveilleux message de spiritualité positive. Une spiritualité qui embrasse la joie inhérente au monde et le potentiel de tous les êtres humains à atteindre les demeures de l'éternel. Une spiritualité qui embrasse le Divin Féminin.


Il nous est également rappelé en ce moment que Sophia a éclipsé les deux principales figures féminines des récits évangéliques, la Sainte Mère du réceptacle du Christ (Jésus), Marie, et la compagne de cette incarnation du Christ, Marie-Madeleine. Comme il est dit dans l'Évangile de Philippe : " La Sophia qu'ils appellent stérile est la mère de tous les Anges. Et l'épouse du Christ est Marie-Madeleine".


Mais ce qui est peut-être plus important que cette commémoration évangélique, c'est la prise de conscience pour nous, Gnostiques, que la descente de la Mère ne se fait pas seulement au bénéfice du Jésus historique, mais aussi au bénéfice de nos âmes. La Sainte Sophia est la Mère et l'épouse de notre propre Étincelle Divine et de notre Présence Christique. Nous sommes appelés à nous réjouir d'Elle, de cette relation sacrée et de toute l'illumination et la subsistance qu'Elle a à nous offrir sur notre chemin de retour et de réintégration. Nous sommes donc appelés à entretenir cette relation.


Pour notre Église, cette période spéciale de la Sainte-Sophie entre le 15 août et le 8 septembre est également une période de commémoration intense, car deux de nos Primats et deux de nos évêques bien-aimés sont décédés au cours de cette période : Le Primat Hérard, le Primat Cokinis et Monseigneur Chambellant et l'évêque John Cole. Le Primat Hérard et le Primat Cokinis étaient particulièrement dévoués à la Sainte Mère et à la Vierge Noire. Plus récemment, le service funèbre du Primat Cokinis a eu lieu la veille de la descente de la Sainte Sophia.


Par conséquent, en tant que Communauté et Église gnostique unie, prions ensemble la Sainte Sophia afin que nous puissions tous faire l'expérience des douces joies de Sa divine étreinte et de Sa sagesse. Prenons également le temps, en cette époque actuelle, de nous souvenir de toutes ces femmes et de tous ces hommes qui se sont consacrés à la renaissance moderne de son culte.


Que la Sainte Reine règne sur nous, nous garde et soutienne nos âmes.


Je vous salue, Sophia pleine de lumière,

Le Seigneur Christ est avec vous,

Tu es bénie parmi tous les Æons.

Et bénis sont les fruits de vos entrailles,

Sainte Sophia, Mère de tous les Anges,

Priez pour nous maintenant et à l'heure de nos transformations.

Amen


- Révérend M. Mathieu Ravignat

16 vues0 commentaire