Rechercher
  • Eglise Gnostique Apostolique

Credo



Credo de l'Église gnostique


Le Credo gnostique exprime les croyances fondamentales de notre Église :

- La Hiérarchie des Eons

- Le rôle du Christ Sauveur

- La venue du Paraclet

- Le salut universel


Je crois que tout procède d'un Principe Universel, ineffable sans limite et sans forme, Un dans son essence et triple dans sa manifestation : Père, Fils et Esprit Saint.

Je crois que ce Principe est le Propagateur suprême, et que la Pensée, indissolublement liée à lui-même a engendré la hiérarchie des Eons Saints, qui sont ses attributs, par lesquels il se manifeste, et qui émanés de lui lui sont consubstantiels.

Je crois que le Démiurge est le principe de la division et de l'égoïsme, qu'il a produit toutes les relativités, et qu'il est donc le créateur de toutes les formes et de toutes les existences individuelles, mais que le principe supérieur qui est en lui et avec lequel il est lié à l'Esprit Universel, procède directement du Propagateur.

Je crois que l'Eon Christ, uni à l'Esprit Saint, se manifeste à nous à travers les "Sauveurs".

Je crois que le but de la mission de ces Sauveurs est de nous préparer à l'avènement du Paraclet, qui est l'Esprit Saint, et qui se manifeste à nous comme la Vierge de la Lumière.

Je crois que tous les êtres entreront enfin dans le giron du Plérôme, où l'Harmonie, la Justice et la Grâce règnent dans tous les Eons.



Adapté du Credo gnostique écrit par Marie Chauvel de Chauvignie (Sophia Escarlamonde évêque de Varsovie), 1913.

Le gnosticisme


Bien que les gnostiques fassent preuve d'un individualisme intellectuel prononcé, ils ont généralement certaines idées en commun :


La théologie

Dans la pensée gnostique, Dieu est ineffable et inconnaissable par les concepts naturels. La connaissance de Dieu nécessite donc une révélation et une illumination.

Cosmologie

Dans la cosmologie gnostique, le cosmos est ordonné selon une hiérarchie de couches, d'ordres ou de sphères, exprimant le degré d'éloignement de l'homme par rapport à Dieu. Les sphères sont les sièges des Archontes, dont la règle est appelée heimarmene, ou Destin universel. Chaque Archonte garde le passage des âmes qui cherchent à s'élever après la mort pour échapper au monde et retourner à Dieu. Les Archontes sont également les créateurs du monde, sauf lorsque ce rôle est réservé à leur chef, le Démiurge (Demiurgos) ou l'artificier du monde.

Anthropologie

Faisant partie du cosmos physique, l'homme est animé de la nature des sphères cosmiques, dont l'ensemble constitue son âme astrale ou "psyché". Dans l'âme est enfermé l'esprit, ou "pneuma" (appelé aussi "étincelle"), une portion de la substance divine qui est tombée dans le monde, et les Archontes ont créé l'homme pour l'y maintenir. L'étincelle divine est aussi étrangère à ce monde que l'est le Dieu transcendant. Le pneuma est enfermé et immergé dans le corps et l'âme et est inconscient de lui-même, comme s'il dormait. Son éveil et sa libération s'accomplissent par la "connaissance". Par son corps et son âme, l'homme fait partie du monde et est soumis à l'heimarmene.


Eschatologie

Le but des efforts gnostiques est la libération de "l'homme intérieur" des liens du monde et son retour dans son royaume de lumière natal. La condition nécessaire pour cela est qu'il connaisse le Dieu transmondain, son origine divine et sa situation actuelle, ainsi que la nature du monde. Une célèbre formule valentinienne dit :

" Ce qui libère, c'est la connaissance de qui nous étions, de ce que nous sommes devenus ; où nous étions, d'où nous avons été jetés ; d'où nous allons vite, d'où nous sommes rachetés ; ce qu'est la naissance, et ce qu'est la renaissance. "


Source : Jonas, H. (1963). La religion gnostique : Le message du Dieu étranger et les débuts du christianisme. Boston : Beacon Press.



62 vues0 commentaire