Capture d’écran 2022-03-19 à 13.56.57.png

L'Église Gnostique Apostolique


L'Église Gnostique Catholique Apostolique est la première Église Gnostique des temps modernes, établie en 1890 par Jules Doinel à Paris. Le nom original de l'Église était l'Église du Paraclet, en communion avec ceux qui ont partagé la vision avec Jules Doinel lors de la restauration de la Gnose.
 
Sous le deuxième Patriarche, Fabre des Essarts, le Saint Synode a décidé par consensus de rebaptiser l'Église sous le nom d'Église Gnostique.
 
Sous le troisième patriarche, Jean Bricaud, l'Église prend le nom de l'Église Gnostique Universelle (Catholique), souvent connue sous le nom d'Église Gnostique Catholique (pour souligner le statut apostolique reçu par Bricaud).
 
Après la Seconde Guerre mondiale et l'assassinat du patriarche Constant Chevillon en 1944, l'Église a continué sous le nom de l'Église Gnostique Universelle sous la direction du Dr Arnoldo Krumm-Heller en Amérique du Sud. À Paris, René Chambellant et Robert Ambelain ont fait progresser l'Église sous le nom de l'Église Gnostique Apostolique.
 
Le patriarcat fut transféré en 1969 au Dr Pedro Freire (Petrus-Johannes XIII) en Amérique, qui avait été consacré en 1956 par Robert Ambelain. C'est la première fois dans l'histoire de l’Église que le patriarcat est déplacé hors de France et vers les Amériques. Après la mort de Freire en 1977, le synode de l’Église Gnostique n'a pas élu de successeur et l'Église fut quelques temps déclarée autocéphale. Certains considérèrent alors automatiquement René Chambellant (Tau Renatus) comme Patriarche, puisqu'il était Primat des Gaules. Mais celui-ci ne développe pas l’Église et pendant cette période communique avec le primat nord-américain Roger Saint Victor-Hérard (Tau Charles) et son futur successeur,, Robert Cokinis (Tau Charles Harmonius II), qui aide Chambellant à renforcer l'ordre des Elus Coen au Canada. Chambellant a également guidé Cokinis dans la création du Collège Gnostique œcuménique des Métropolitains. L’Église n'est alors réellement plus active qu'aux Etats-Unis. Robert Cokinis consacre son successeur, Tau Apollonius, actuel Primat d'Amérique du Nord de l’Église Gnostique Apostolique. Apollonius ordonne un Prêtre Français en Février 2022 à New York. L’Église Gnostique est ainsi réveillée et revient en France, à Paris après des décennies d'absence.

 

Successions

Successions de l'Église Gnostique Catholique Apostolique

Succession de l'Église Gnostique Française et de ses Patriarches.


Depuis sa création par Jules Doinel, l'Église Gnostique Française a été renommée plusieurs fois, à chaque fois par le Saint Synode (Collège des Métropolitains) et le Patriarche régnant. Voici une liste des patriarches de l'Église Gnostique française reconnus par le Saint-Synode, suivie du nom principal de l'Église telle que dirigée par chaque patriarche.
 
Résumé : Doinel - Des Essarts - Bricaud - Chevillon - Chambellant - Ambelain - Mauer - Freire

TAU VALENTINUS II
Jules-Benoît Stanislas Doinel du Val-Michel, Patriarche 1894-1895
L'Église Gnostique
 
TAU SYNESIUS
Léonce Eugène Joseph Fabre des Essarts, Patriarche 1896-1908
L'Église Gnostique - L'Église Chrétienne Moderne (néognostique) - L'Église Gnostique (de France)
 
TAU JEAN
Joanny Bricaud, Patriarche 1908-1934
L''Église Catholique Gnostique - Église Gnostique Universelle
 
TAU HARMONIUS
Constant Chevillon, Patriarche 1936-1944
Église Gnostique Universelle
 
TAU RENATUS
René Chambellant, Patriarche 1945-1948
Église Gnostique Universelle
 
TAU JEAN III
Robert Ambelain, Patriarche 1960-1969
Église Gnostique Apostolique
 
TAU ANDREAS
André Mauer, Patriarche 1969
Église Gnostique Apostolique
 
MAR PETRUS JOHANNES XIII
Pedro Freire, Patriarche 1970-1978
Église Gnostique Catholique Apostolique


La succession apostolique


Notre Ecclesia comporte cinq successions principales :

- L’Église Gnostique de France, succession spirituelle de Jules Doinel, 1890.
- L’Église Johannite des Chrétiens Primitifs, lignée Johannite de Larmenius, reçue par Jean Bricaud.
- L’Église Eliate du Carmel, succession carmélite Vintrasienne, reçue par Jean Bricaud.
- Patriarcat Syrien d'Antioche et de tout l'Orient, succession de Vilatte, reçue par le patriarche Jean Bricaud, 1913.
- Igreja Catolica Apostolica Brasileira, reçue par le Patriarche Pedro Freire, 27/12/1970.


Après le décès de Pedro Freire (23 avril 1977), Edmond Fieschi est élu Patriarche (22 septembre 1977). En décembre 1977, Fieschi abdique en faveur de son coadjuteur Fermin Vale-Amesti. Vale-Amesti refuse cette nomination et proclame l'indépendance des provinces ecclésiastiques le 7 avril 1978. En l'absence d'un Patriarche international, l'EGCA devient autocéphale (Eglise Gnostique Catholique Apostolique Autocephale). René Chambellant (Tau Renatus) reste donc le Patriarche constitutionnel ou Patriarche titulaire dans le sud de la France, puisqu'il conserve le titre de "Primat des Gaules" après avoir été élu successeur de Chevillon.

Primauté de l'Amérique du Nord

Roger Saint Victor-Hérard (Tau Charles) a été nommé Primat d'Amérique du Nord par le Patriarche Pedro Freire le 31 décembre 1970. Après la mort d'Hérard, Chambellant a conseillé au successeur d'Hérard, Robert Cokinis (Tau Charles Harmonius) de Chicago, de former le Collège Gnostique œcuménique des Métropolitains pour fonctionner en tant que Synode en l'absence de Patriarche. Le Collège des Métropolitains a été institué en 1991 par Cokinis en concordat entre l'Église Gnostique (Catholique) Apostolique, l'Ecclesia Gnostica, l'Église Vieiile Templière Sainte, Catholique et Apostolique, l'Église Gnostique du Christ Glorieux, et l'Église Catholique de Rite Antiochien.

Le 12 septembre 2015, lors de l'élection du Collège Gnostique des Métropolitains, Tau Apollonius a été nommé Coadjutor cum jure successionis du Primat Robert Cokinis. Il a assumé les fonctions Primatiales à la mort de l'évêque Cokinis, le 1er septembre 2016, avec la reconnaissance du Collège Gnostique des Métropolitains et du Saint-Synode.


De plus, par échange, notre Église a reçu les 27 lignées épiscopales d'Orient et d'Occident (Catholique-Orthodoxe, Vétérinaire-Catholique, Copte, Syro-Malabare et Ethiopienne).

L’Église Gnostique de France
Fondée par Jules Doinel, 1890


Résumé : Doinel - des Essarts - Bricaud - Blanchard - Menard - Ambelain - Pommery - Vital-Herne - Victor-Hérard - Cokinis - T. Apollonius


Tau Valentinus II, Jules-Benoit Doinel, qui a consacré
Tau Synesius, Léonce Eugène Joseph Fabre des Essarts (7/8/1894), qui a consacré
Tau Jean II, Jean-Baptiste Bricaud (1901), qui a consacré
Tau Targelius, Victor Alfred Blanchard (5/15/1918), qui a consacré
Eon II, Roger Menard (1/7/1945), qui a consacré
Tau Jean III, Robert Ambelain (6/10/1946), qui a consacré
Tau Jean, Roger Pommery (26.05.1958), qui a consacré
Tau Guillaume, Willer Vital-Herne (16/09/1967), qui a consacré
Tau Charles, Roger Saint Victor-Hérard (9/7/1970) qui a consacré
Tau Charles Harmonius, Robert Michael Cokinis (11/4/1984), qui a consacré
Tau Apollonius (9/12/2015)

L’Église Johannite des Chrétiens Primitifs
(Lignée Johannite de Larmenius)
Reçu par Jean Bricaud


Résumé : Mauviel - Palaprat - Clément - Bricaud - Blanchard - Ménard - Ambelain - Pommery - Vital-Herne - Victor-Hérard - Cokinis - T. Apollonius
Guillaume Mauviel (8/3/1800), qui a consacré
Bernard Raymond Fabrè-de-Palaprat (7/29/1810), qui a consacré
Bernard Clement, qui a consacré
Tau Jean II, Jean-Baptiste Bricaud (1901), qui a consacré
Tau Targelius, Victor Alfred Blanchard (15/5/1918), qui a consacré
Eon II, Roger Menard (1/7/1945), qui a consacré
Tau Jean III, Robert Ambelain (6/10/1946), qui a consacré
Tau Jean, Roger Pommery (26/5/1958), qui a consacré
Tau Guillaume, Willer Vital-Herne (16/09/1967), qui a consacré
Tau Charles, Roger Saint Victor-Hérard (9/7/1970), qui a consacré
Tau Charles Harmonius, Robert Michael Cokinis (11/4/1984), qui a consacré
Tau Apollonius (9/12/2015)

Église Eliate du Carmel
(succession Carmélite Vintrasienne)
Reçu par Jean Bricaud


Résumé : Vintras - Breton - Bricaud - Blanchard - Ménard - Ambelain - Pommery - Vital-Herne - Victor-Hérard - Cokinis - T. Apollonius
Pierre-Michel Eugéne Vintras, qui a consacré
Marius Breton, qui a consacré
Tau Jean II, Jean-Baptiste Bricaud, qui a consacré
Tau Targelius, Victor Alfred Blanchard (5/15/1918), qui a consacré
Eon II, Roger Menard (1/7/1945), qui a consacré
Tau Jean III, Robert Ambelain (6/10/1946), qui a consacré
Tau Jean, Roger Pommery (26/5/1958), qui a consacré
Tau Guillaume, Willer Vital-Herne (16/09/1967), qui a consacré
Tau Charles, Roger Saint Victor-Hérard (9/7/1970), qui a consacré
Tau Charles Harmonius, Robert Michael Cokinis (11/4/1984), qui a consacré
Tau Apollonius (9/12/2015)

Sempiesta thérapeutique Gnostique
Reçu par Jean Bricaud


Résumé : Sempé - Houssaye - Giraud - Bricaud - Blanchard - Ménard - Ambelain - Pommery - Vital-Herne - Victor-Hérard - Cokinis - T. Apollonius
Jean Sempé, qui a consacré    
Abbé Julio, Mar Julius, Julius Houssaye (ca. 1889), qui a consacré
Tau François, Louis François Giraud (6/21/1911), qui a consacré
Tau Jean II, Jean-Baptiste Bricaud (7/21/1913), qui a consacré
Tau Targelius, Victor Alfred Blanchard (5/15/1918), qui a consacré
Eon II, Roger Menard (1/7/1945), qui a consacré
Tau Jean III, Robert Ambelain (6/10/1946), qui a consacré
Tau Jean, Roger Pommery (26/5/1958), qui a consacré
Tau Guillaume, Willer Vital-Herne (16/09/1967), qui a consacré
Tau Charles, Roger Saint Victor-Hérard (9/7/1970), qui a consacré
Tau Charles Harmonius, Robert Michael Cokinis (11/4/1984), qui a consacré
Tau Apollonius (9/12/2015)

Patriarcat syrien d'Antioche et de tout l'Orient (Succession de Vilatte)


1 Simon Pierre, Apôtre, qui a consacré
2 Evodius, évêque et patriarche d'Antioche, qui a consacré
3 Ignace Ier, martyr, 43 après J.C., qui a consacré
4 Aaron, 123 après J.-C., qui a consacré
5 Cornelius, 137 après J.-C., qui a consacré
6 Eados, 142 ap. J.-C., qui a consacré
7 Théophile, 157 après J.C., qui a consacré
8 Maximin, 171 ap. J.-C., qui a consacré
9 Séraphin, 179 ap. J.-C., qui a consacré
10 Asclepiades, martyr, 189 après J.C., qui a consacré
11 Philippe, 201 après J.C., qui a consacré
12 Zebinus, 219 ap. J.-C., qui a consacré
13 Babylas, martyr, 237 ap. J.-C., qui a consacré
14 Fabius, 250 après J.C., qui a consacré
15 Démétrius, 251 ap. J.-C., qui a consacré
16 Paul Ier, 259 ap. J.-C., qui a consacré
17 Domnus Ier, 270 ap. J.-C., qui a consacré
18 Timothée, 281 après J.C., qui a consacré
19 Cirilo, 291 après J.C., qui a consacré
20 Tyrantus, 296 ap. J.-C., qui a consacré
21 Vitalius, 301 ap. J.-C., qui a consacré
22 Philogone, 318 ap. J.-C., qui a consacré
23 Eustache, 323 ap. J.-C., qui a consacré
24 Paulin, 338 ap. J.-C., qui a consacré
25 Philabinus, 383 après J.C., qui a consacré
26 Evagrius, 386 après J.C., qui a consacré
27 Phosphorius, 416 après J.C., qui a consacré
28 Alexandre, 418 après J.-C., qui a consacré
29 Jean Ier, 428 après J.-C., qui a consacré
30 Théodote, 431 après J.-C., qui a consacré
31 Domnus II, 442 après J.C., qui a consacré
32 Maxime, 450 après J.C., qui a consacré
33 Accace, 454 après J.C., qui a consacré
34 Martyrius, 457 après J.C., qui a consacré
35 Pierre II, 464 après J.-C., qui a consacré
36 Philade, 500 ap. J.-C., qui a  consacré
37 Serverius le Grand, 509 après J.C., qui consacra
38 Sergius, 544 après J.C., qui consacra
39 Domnus III, 547 après J.C., qui consacra
40 Anastase, 560 après J.-C., qui consacra
41 Grégoire Ier, 564 après J.-C., qui consacra
42 Paul II, 567 après J.C., qui consacra
43 Patra, 571 après J.C., qui consacra
44 Domnus IV, 586 ap. J.-C., qui consacra
45 Julianus, 591 après J.C., qui consacre
46 Athanase, chancelier, 595 après J.-C., consacré
47 Jean II, 636 après J.-C., qui consacra
48 Théodore Ier, 649 après J.C., qui consacra
49 Sévère, 668 après J.C., qui consacra
50 Athanase II, 684 après J.C., qui consacra
51 Julien II, 687 après J.C., qui consacra
52 Elie Ier, 709 après J.C., qui consacre
53 Athanase III, 724 après J.-C., qui consacre
54 Evanius Ier, 740 après J.-C., qui consacre
55 Servais Ier, 759 après J.-C., qui consacre
56 Joseph, 790 après J.C., qui consacra
57 Ciriacus, 793 après J.-C., qui consacra
58 Denys I de Tal-Mahre, 818 après J.C., auteur d'une histoire des Syriens, consacré
59 Jean III, 847 après J.-C., qui consacra
60 Ignace II, 877 après J.C., qui consacra
61 Théodose, 887 après J.-C., qui consacre
62 Denys II, 897 après J.C., qui consacre
63 Jean IV, 910 après J.C., qui consacre
64 Basile Ier, 922 après J.C., qui consacre
65 Jean V, 936 après J.-C., qui consacra
66 Evanius II, 954 après J.C., qui consacre
67 Denys III, 958 après J.-C., qui consacre
68 Abraham I, 962 après J.C., qui consacre
69 Jean VI, 965 après J.-C., emprisonné à Constantinople après la chute d'Antioche en 969 après J.-C., par l'empereur grec Nicéphore Phocas, qui consacra
70 Anastase IV, 987 après J.-C., qui a consacré
71 Jean VII, 1004 après J.C., qui consacra
72 Denys IV, 1032 après J.C., qui a consacré
73 Théodore II, 1042 ap. J.-C., qui consacra
74 Athanase V, 1058 après J.C., qui consacra
75 Jean VIII, 1064 après J.-C., qui consacra
76 Basilius II, 1074 après J.C., qui consacra
77 Abdon, 1076 après J.C., qui consacra
78 Denys V, 1077 après J.-C., qui consacra
79 Evanius III, 1080 après J.-C., qui consacra
80 Denys VI, 1088 après J.C., qui consacra
81 Athanasius VI, 1091 après J.C., qui consacra
82 Jean IX, 1131 après J.C., qui consacra
83 Athanase VII, 1139 après J.C., qui consacra
84 Michel Ier, le Grand, 1166 après J.-C., qui consacra
85 Athanase VIII, 1200 après J.-C., qui consacra
86 Michel II, 1207 après J.C., qui consacra
87 Jean X, 1208 après J.-C., qui a consacré
88 Ignace III, 1223 après J.C., qui consacre
89 Denys VII, 1253 après J.C., qui consacra
90 Jean XI, 1253 après J.C., qui a consacré
91 Ignace IV, 1264 après J.C., qui consacra
92 Philanus, 1283 après J.C., qui a consacré
93 Ignace Baruhid, 1293 après J.C., qui a consacré

94 Ignace Ismael, 1333 après J.C., qui consacra
95 Ignace Basile III, 1366 après J.-C., qui consacra
96 Ignace Abraham II, 1382 après J.C., qui a consacré
97 Ignace Basile IV, 1412 après J.C., qui consacra
98 Ignace Behanam I, 1415 après J.-C., qui a consacré
99 Ignace Kalejhi, 1455, qui a consacré
100 Ignace Jean XII, 1483 après J.C., qui a consacré
101 Ignace Noah, 1492 après J.C., qui consacra
102 Ignace Jesus I, 1509 après J.C., qui a consacré
103 Ignace Jacques Ier, 1510 après J.C., qui a consacré
104 Ignace David I, 1519 après J.C., qui a consacré
105 Ignace Abdullah Ier, 1520 après J.C., qui consacra
106 Ignace Na Anathalak, 1557 après J.C., qui consacra
107 Ignace David II, 1576 après J.C., qui a consacré
108 Ignace Thilathus, 1591 après J.C., qui a consacré
109 Ignace Abdullah II, 1597 après J.C., qui consacre
110 Ignace Cadhai, 1598 après J.C., qui a consacré
111 Ignace Simeon, 1640 après J.C., qui consacra
112 Ignace Jésus II, 1653 après J.C., qui a consacré
113 Ignace A. Messiah I, 1661 après J.C., qui consacra
114 Ignace Cabeed, 1686 après J.C., qui a consacré
115 Ignace Gervais II, 1687 après J.C., qui a consacré
116 Ignace Isaac, 1708 après J.-C., qui a consacré
117 Ignace Siccarablak, 1722 après J.-C., qui consacra
118 Ignace Gervais III, 1746 après J.C., qui a consacré
119 Ignace Gervais IV, 1766 après J.-C., qui consacra
120 Ignace Mathias, 1781 après J.-C., qui a consacre
121 Ignace Behanam II, 1810 après J.C., qui consacré
122 Ignace Jonas, 1817 après J.-C., qui a consacra
123 Ignace Gervais V, 1818 après J.-C., qui consacra
124 Ignace Elie II, 1839 après J.-C., qui a consacré
125 Ignace James II, 1847, qui consacre...

Source : Rapport des Antiquitates Antiochenae de Simon Pierre l'Apôtre, premier évêque d'Antioche.

Reçu par Jean Bricaud, 7/12/1913
Résumé : Ignace Pierre III - Kooran - Alvarez - Vilatte - Miraglia - Houssaye - Giraud - Bricaud - Blanchard - Menard - Ambelain - Pommery - Vital-Herne - Victor-Herard - Cokinis - T. Apollonius


126 Ignace Pierre III, Boutros Ibn Salmo Mesko, Patriarche d'Antioche et du Siège oriental, qui a consacré
127 Mar Paul Athanasius, Kadavil Kooran, 1877 après J.-C., Eveque syriaque de Kotayan, qui a consacré
128 Julius I, Anoine Francois Xavier Alvarez, 19 juillet 1889, évêque de Ceylan, qui a consacré
129 Mar Timotheus, Je. Rene Vilatte, le 29 mai 1892, qui a consacré
130 Paul, Paolo Miraglia, le 6 mai 1900, qui a consacré
131 Julio, Julien Houssaye, le 4 décembre 1904, qui consacre
132 François, Louis François Giraud, le 21 juillet 1911, qui a consacré
133 Jean II, Jean Bricaud, le 12 juillet 1913, qui a consacré
134 Targelius, Victor Blanchard, le 5 mai 1918, qui a consacré
135 Eon II, Roger Ménard, le 7 janvier 1945, qui a consacré
136 Jean III, Robert Ambelain, évêque de Semaria, le 10 juin 1946, qui a consacré
137 Tau Jean, Roger Pommery le 26 mai 1958, qui a consacré
138 Tau Gillaume, Willer Vital-Herne, le 16 septembre 1967, qui a consacré
139 Tau Charles Ier, Roger Victor-Hérard, le 7 septembre 1970, Primat d'Amérique du Nord, qui a consacré
140 Tau Charles Harmonius II, Robert Michael Cokinis, 4 novembre 1984, Primat d'Amérique du Nord, qui a consacré
141 Tau Apollonius, 12 septembre 2015, Primat d'Amérique du Nord.

Igreja Catolica Apostolica Brasileira
Reçu par Pedro Freire, le 27/12/1970


Résumé : Costa - Vargas - Freire - Amesti - Vital-Herne - Victor-Hérard - Cokinis - T. Apollonius
Carlos Duarte Costa, qui a consacré
Dom Antidio Vargas, qui a consacré
Tau Pierre, Mar Petrus-Johannes XIII, Pedro Freire (27/12/1970), qui a consacré
Tau Valentinus III, Fermin Vale Amesti, qui a consacré
Tau Guillaume, Willer Vital-Herne (16/09/1967), qui a consacré
Tau Charles, Roger Saint Victor-Hérard (9/7/1970), qui a consacré
Tau Charles Harmonius, Robert Michael Cokinis (11/4/1984), qui a procédé à la consécration de
Tau Apollonius (9/12/2015).